Libérer la parole!

    L’enjeu est aussi que l’on puisse parler de la fausse couche à haute voix et voix haute, sans culpabilité, sans honte. Ce livre est ma contribution. Il est une invitation à délier les langues. Car pour l’heure, c’est seulement lorsque l’on commence à en parler avec son entourage, que l’on s’aperçoit que des amies, des connaissances sont aussi passées par là. Elles s’autorisent alors à aborder le sujet, parfois franchement, parfois du bout des lèvres.

    La fausse couche, ça reste secret, tapie dans un coin sombre des souvenirs à oublier. On n’oublie pourtant pas et elle contribue même à façonner qui nous sommes.

​    En parler ouvertement, c'est se rendre compte que c'est très fréquent et dans une certaine mesure, cela permet de se sentir moins seul(e)s.

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon